Teaser dans la forêt

Le talent se travaille !

Tout le monde à une passion, une aptitude ou un don.

Selon moi, la recherche, l’entrainement est primordial. Il me revient souvent une rencontre que j’avais faite avec un jongleur à un arrêt de Bus à Montréal. Chaque matin il jonglait en attendant le bus. Jamais en un mois, je ne l’avais vu rater une figure. Tout était parfaitement maitrisé. Un jour je décide de lui demander :

  • « Mais pourquoi tu jongles tous les matins?»
  • Je m’entraîne, je me perfectionne !

J’ai compris à cet instant l’importance de s’entraîner, un peu comme un musicien qui joue d’un instrument ou un artiste qui perfectionne son geste. Toujours au rendez-vous, je le croisais jonglant sans relâche. Un Matin, il est venu me voir en me disant qu’il avait réussi le concours d’entrée à l’École de Cirque de Montréal. Comme quoi l’acharnement paie !

J’ai toujours pensé qu’un bon photographe, c’est quelqu’un qui, avant de régler sa caméra, sait observer la lumière, la plupart des gens ne prennent pas la peine de regarder la lumière avant d’appuyer sur le déclencheur. Dans notre métier, vidéo ou photo, il est primordial de s’entraîner, ne serais-ce que pour s’aérer l’esprit. se confronter à d’autre situation de lumière, de conditions de tournage, de sujet. Bref, c’est pourquoi souvent, je prends l’initiative de filmer autre chose et je me lance un sujet, comme ici celui c’est la forêt.

Pour information, j’utilise un Glidetrick assez court un monopode et ces optiques sur un EOS Canon 5Dm2 : 16-35 mm, 70-200m et 24-70 mm. Cette séquence à été tournée au couché du soleil, un soir de printemps avec Maya, notre femelle Bengal dans le Parc du Pilat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher