Mariage intimiste et chic a la maison !

Vous hésitez à vous marier chez vous, en petit comité ? Léa et Rudy l’ont fait.

Votre maison ou celle de vos parents est assez grande, elle a du cachet, un jardin ? C’est possible.

Nos mariés se sont préparés chez eux. Maquilleuse et coiffeuse se sont données rendez-vous dans leur jolie maison. Une partie de la famille était déjà là à discuter et organiser la suite des festivités. Après une courte cérémonie à la mairie, tous ce sont retrouvés pour le cocktail dans le patio aménagé avec goût. Plusieurs espaces avaient été prévus : Fatboy moelleux pour profiter du soleil, espace jacuzzi pour la soirée et un apéritif sur leur belle table en bois.

Le chef lyonnais Jean-Claude Fascina était là pour une animation culinaire sucrée : smoothies, fontaine de chocolat et bar à macarons. Quelques invités ont même pu s’essayer à la « Nouvelle Cuisine ».

Les mariages en petit comité permettent d’avoir plus de temps pour soi, à consacrer à vos proches et profiter pleinement de son mariage. Vous n’aurez pas de trajets en voiture, vous ne rencontrerez pas chez votre coiffeuse les 3 autres mariées du village, pas de stress lié aux prestataires ni le grand-père qui capitule avant l’arrivée de la pièce montée.

Léa et Rudy aiment le design, le noir et blanc, la déco moderne et les espaces épurés. C’est à cette image que notre jolie mariée à réalisée à la main, sa robe et tous ses accessoires glamour.

Quelques photos de couple ont été réalisée sur le patio le soir même. La session de photo de couple en Day After s’est déroulée dans le quartier moderne de la Cité Internationale à Lyon pour terminer de nuit en Trash The Dress dans une fontaine du centre-ville.

 

Pour les retardataires voici la définition du Trash The Dress :

Trash The Dress, aussi connu comme « mariée sans peur » ou « rock the frock » (traduction de rock ta robe), est un style de photographie de mariage qui contraste avec les vêtements élégants dans un environnement dans lequel il est hors de propos.

Le style de prise de vue se rapproche de celui de la mode ou de la photographie glamour. La prise de vue à souvent lieu sur une plage un endroit plus ou moins insolites comme les rues de la ville, les toits, les décharges ou les bâtiments abandonnés. La mariée porte une nouvelle fois sa robe de mariage et peut effectivement la mouiller, la salir de peinture, de cambouis ou dans des circonstances extrêmes détruire le vêtement. Plus que la finalité, c’est le processus qui est intéressant en photographie. C’est une sorte de happening.

Certaines sources affirment que l’idée de détruire une robe de mariée a été utilisé à Hollywood en Octobre 1998, lorsque Meg Cummings couru dans l’océan dans sa robe de mariée après que son mariage ait été interrompu.

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher